Professeurs

Marion Candy, professeur de flûte traversière

Partagez le contenu

Mes premiers pas artistiques

Marion Candy, professeur de flûte traversière au stage de musique Accordisimo

Ma pratique artistique a commencé … par mes pieds ! J’ai en effet suivi les cours de danse du conservatoire de Montpellier dès l’âge de 6 ans. C’est seulement 3 ans plus tard que le hasard m’a donné la chance de découvrir la flûte traversière. Trop petite de taille, j’ai alors « cassé les oreilles » de mon entourage avec le piccolo (petite flûte très aigüe)  jusqu’à ce que je puisse enfin jouer des sons plus enchanteurs avec la « grande flûte en ut ». Parallèlement à l’enseignement reçu au conservatoire, mon grand-père, trompettiste et chef d’harmonies, m’a  aussi transmis le plaisir de jouer en groupe dès mes débuts.

Interactions entre activités d'interprète et d'enseignante

À l’occasion de la Coupe du Monde, j’ai participé au sein de l’orchestre du conservatoire à un  grand concert donné en plein air. Jouer au cœur de l’orchestre des « tubes musicaux » (Carmen, Danses Polovtsiennes, Summertime….) devant des dizaines de milliers de personnes m’a procuré une émotion inoubliable.  La sensation d’union et de partage musical avec mes partenaires de jeu et avec le public a toujours été un moteur important de ma pratique artistique. La création d’un premier spectacle transversal avec théâtre, musique et danse contemporaine m’a incitée à poursuivre cette exploration de mes diverses facettes artistiques lors de différents projets. Dès mes débuts d’enseignante, j’ai eu à cœur de transmettre aux élèves ce plaisir de vivre une aventure collective, y compris avec d’autres disciplines (conte musical avec comédiens, opéra pour orchestre de flûtes et chanteurs-comédiens).

Priorités pédagogiques

Actuellement, j’enseigne principalement dans deux conservatoires aux profils complémentaires : CRR de Boulogne-Billancourt et CRI d’Alfortville. J’accueille dans mes classes des élèves de tous niveaux, du plus jeune âge jusqu’aux adultes, dans un enseignement individuel et collectif. Chaque élève me pousse à réfléchir, à développer des outils adaptés pour répondre au mieux à leurs attentes et  les aider à nourrir leurs motivations.  Afin de donner du sens à la pratique instrumentale des élèves et pour créer du lien, j’encourage les échanges entre eux et avec les autres disciplines (musique d’ensemble…). Participer en tant qu’interprète à des projets d’esthétiques variées (comédie musicale, conte musical pour enfants, musique contemporaine …) me pousse à ouvrir la formation de mes élèves à des styles les plus larges possibles. Il me paraît essentiel d’élargir leur champ artistique au-delà d’un strict apprentissage instrumental.